Zao Wou-Ki est né en 1920, à Pékin, RPC.

 

Il a fréquenté l'École Nationale des Arts de Hangchow pendant six ans avant de devenir professeur de dessin dans la même institution. En 1947, il s'installe à Paris où il se lie d'amitié avec les artistes Alberto Giacometti et Joan Miró et son travail, défini par un style abstrait et gestuel, reçoit rapidement des éloges. Il a une influence notoire pour restaurer l'abstraction au cours d'une période où les critiques ont commencé à s’interroger si ce style pouvait exprimer adéquatement les dures réalités et les émotions du monde d'après-guerre.

 

Zao Wou-Ki est devenu une figure fondamentale et historique de l'art du milieu du XXe siècle. Tout au long de sa carrière, il fusionne les traditions esthétiques orientales et occidentales dans sa peinture, en maintenant sa propre technique dans le style de la peinture chinoise dans un dialogue avec le modernisme européen. Inspiré par Paul Klee et son appréciation de l'art oriental, Zao Wou-Ki commence à contempler la nature dans son propre travail et à incorporer la calligraphie chinoise traditionnelle dans son langage artistique en évolution.

 

Avec d'autres artistes de la célèbre École de Paris, Zao Wou-Ki commence à peindre de façon encore plus audacieuse, en utilisant des couleurs très saturées et des lignes intenses dans ses compositions; au milieu des années 1950, l'influence de la calligraphie chinoise sur son travail est devenue plus prononcée. Pendant ce temps, l’artiste se rend régulièrement à New York, où il rencontre plusieurs expressionnistes abstraits, tels que Barnett Newman et Franz Kline. Dans les années 1970, les lignes et les gestes s'éloignent dans son œuvre, remplacés par des compositions nébuleuses et surréalistes avec une sensation d'espace éthérée.

 

L'association prolongée de Zao Wou-ki avec les principaux artistes de son temps, ainsi que l'utilisation des traditions artistiques orientales et occidentales, contribuent à faire de son œuvre une référence. Ses œuvres font partie d'importantes collections telles que le Fogg Museum de Boston, le Guggenheim et le Metropolitan Museum of Art de New York.

 

Zao Wou-Ki décède en Suisse, à l'âge de 93 ans, en 2013.